La fin… on ne sait quand ?

Bienheureux est celui qui lit, et ceux qui écoutent les paroles de cette prophétie, et qui gardent les choses qui y sont écrites : car le temps est proche (Apocalypse 1 : 3).

En Actes 1, alors que Jésus est ressuscité et qu'il s'apprête à monter au ciel... les apôtres lui posent cette question : - Seigneur, est-ce en ce temps-ci que tu rétabliras le royaume d'Israël (Actes 1 : 6) ?

Voici la réponse du Seigneur à ce propos : - et il leur dit (à eux, à cette époque) : ce n'est pas à vous de connaître les temps ou les saisons que le Père a fixés de sa propre autorité (Actes 1 : 7).

D'après certains individus illettrés en ce qui concerne la Bible, cela signifierait que personne ne peut savoir à quelle période aura lieu l'Enlèvement des croyants et le retour de Jésus... c'est faux ! Si vous suivez les publications de ce ministère depuis un certain temps, vous aurez compris que ce qui est de la plus haute importance lorsque l'on étudie et que l'on veut comprendre le sens des Écritures, c'est le contexte !

Lorsque vous prenez un verset et que vous l'isolez du reste de la Bible, que vous mettez de côté ce que disent les autres versets qui traitent du même sujet, vous prenez les choses "hors contexte". Lorsque vous prenez un verset de l'Écriture qui s'adresse spécifiquement à "eux" et pas à "nous", et que vous dîtes que cela concerne "tout le monde" et "à n'importe quelle époque"... vous prenez les Écritures hors de leur contexte. J'ajouterais que si vous le faite de manière préméditée, dans le seul but de justifier vos fausses doctrines pour les imposer aux autres, vous êtes un menteur qui contredit Dieu et sa Parole (Proverbes 30 : 6).

En Matthieu 24 : 36, et Marc 13 : 32, Jésus dit clairement : - pour ce qui est du jour ou de l'heure (de son apparition), personne ne le sait. "Personne", cela veut dire "personne"... dès lors, ces deux versets s'appliquent à tout le monde. Personne ne connaitra le jour exact. Cela contraste avec Actes 1 : 7 : - et il leur dit (à eux) ... le texte grec est très clair à ce propos : il parle à la 3ème personne, accusatif pluriel masculin.

Si je vous disais : - je vais le donner à eux, est-ce que cela vous inclus ou pas ? C'est clair que non ! Si Jésus avait voulu dire que personne n'aurait jamais cette connaissance eschatologique, il aurait simplement dit "personne" au lieu de "vous". Ce verset s'appliquait à eux (aux apôtres qui ont vécu il y a près de 2'000 ans), c'est-à-dire à ceux qui lui ont posé la question et pas à nous. Si cela s'appliquait à "tout le monde" et "à n'importe quelle époque", alors Dieu se contredirait (il mentirait), pas une fois mais à de nombreuses reprises !

Si Jésus n'avait pas voulu que nous puissions savoir, au 21ème siècle, que l'Enlèvement des croyants est proche, alors pourquoi a-t-il donné tous les signes qui indiquent l'imminence de cet évènement en Matthieu 24 : 4-8... en Matthieu 24 : 37... en Marc 13 : 5-8... et encore en Luc 17 : 26-36 ?

Pourquoi aurait-il pris la peine de nous donner les signes qui se produiront juste avant l'Enlèvement en Matthieu 24 : 29, Joël 2 : 28-32, Luc 21 : 25-28 et Apocalypse 6 : 12-16 ?

Pourquoi avoir dit à Daniel que ces choses demeureraient "scellées" seulement jusqu'au "temps de la fin" (Daniel 12 : 4, Daniel 12 : 9) ?

Pourquoi Jésus ouvrirait-il lui-même les sceaux de ce livre en Apocalypse 6 : 1 et ce jusqu'à Apocalypse 7 : 1 ?

Pourquoi aurait-il promis spécifiquement que dans le "temps de la fin", les sages comprendraient les prophéties (Daniel 12 : 10) ?

Soit Jésus est un menteur, soit ce sont ces bouffons qui mentent... à vous de cocher la bonne case.

Pourquoi est-il dit en 1 Thessaloniciens 5 : 3-4 que : quand ils diront: "Paix et sûreté", alors une subite destruction viendra sur eux, comme les douleurs sur celle qui est enceinte, et ils n'échapperont point. Mais vous, frères, vous n'êtes pas dans les ténèbres, pour que ce jour vous surprenne comme un voleur… Remarquer à nouveau le contraste évident en le "eux" et le "vous".

Si le Seigneur ne voulait pas que nous connaissions la période approximative à laquelle se dérouleront ces événements, alors pourquoi Jésus a-t-il spécifié en Luc 21 : 24-32 que la génération qui verra Jérusalem être reprise par les Juifs, et ne plus être foulée aux pieds par les païens, ne passera pas, que toutes ces choses se seront produites (dans le contexte, son apparition dans les nuées) ?

Pourquoi nous aurait-il donné la chronologie extraordinairement élaborée des "70 semaines" de Daniel qui spécifie l'année de la première et de la seconde venue de Christ (Daniel 9 : 24-27) ?

S'il n'avait pas voulu que nous puissions connaitre ces choses, pourquoi avoir "écrit" 4 livres quasi entièrement consacrés à l'eschatologie (Daniel, Zacharie, Joël, Apocalypse) et pourquoi nous aurait-il exhorté à lire et à étudier le livre de l'Apocalypse en disant que ceux qui garderons les paroles de cette prophétie seront "bienheureux" (Apocalypse 1 : 3) ?

Il est évident qu'étant arrivé au "temps de la fin", Jésus veut que nous puissions connaître le "timing" de ces évènements. Il veut également que ceux qui ne sont pas encore sauvés sachent aussi quels sont les signes qui auront lieu quelques instants avant l'Enlèvement des croyants". Il a même promis qu'à ce moment-là, tous ceux qui feraient appel à lui, seront sauvés et qu'il les emmènera, avec nous, dans les nuées... (Joël 2 : 32).

Jésus a dit à Satan que l'homme ne vit pas de pain seulement, mais de toutes paroles qui sortent de la bouche de Dieu (Matthieu 4 : 4). C'est pourquoi il nous est donné toutes ces "paroles" afin que nous les recevions, les étudions et vivions par elles. Citer un verset "hors contexte" ne prouve absolument rien sur rien. Cela démontre juste que Satan trompe encore et toujours en utilisant la Bible. On ne peut pas en vouloir à Satan de ne pas aimer l'eschatologie et de l'attaquer vigoureusement avec ses mensonges... après tous, les choses s'annoncent plutôt mal pour lui dans la suite des temps (Apocalypse 20 : 1-3, Apocalypse 20 : 10). Satan aime citer les versets de la Bible de manière sélective (Matthieu 4 : 6) afin de tromper les hommes. Ceux qui utilisent les Écritures de la même façon (c'est-à-dire en utilisant seulement les parties qui semblent soutenir leur théologie biaisée ou leur agenda personnel... et qui laissent de côté tout le reste) sont instrumentalisés par Satan. Manifestement, ceux qui se font les avocats de l'ignorance prophétique sont des menteurs qui contredisent les Écritures (Jean 8 : 44). Ils errent parce qu’ils n’ont pas la connaissance des Écritures et de la puissance de Dieu (Marc 12 : 24).

 

Source : http://www.christconnection.net - traduction et utilisation sur le site http://www.revelation2012.ch autorisée par l'auteur.

Recherche / search / buscar