Déséquilibré

La meilleure méthode que vous puissiez employer pour m'irriter, c'est de me dire qu'il y a besoin "d'équilibre" dans l'Église. Ceux qui se font les porte-parole de l'équilibre sont en réalité les promoteurs de la retenue, de l'apathie et du compromis. Les seuls qui prêchent l'équilibre, ce sont les "lavettes" religieuses qui n'ont pas le courage de parler de Jésus en dehors des 4 murs de leur église. Il n'y avait rien d'équilibré dans la vie et le ministère de Jésus. Il n'a jamais enseigné ou pratiqué l'équilibre, quelle que soit la forme ou la manière. Lisez les Évangiles et vous verrez ! Sa propre famille l'a accusé d'être "déséquilibré" (Marc 3 : 21, Jean 10 : 20).

Jésus était extrême. Ses disciples l'étaient aussi. Savez-vous pourquoi ?

Parce que l'amour est extrême. Il n'y a rien d'équilibré en ce qui concerne l'amour. C'est pour cette raison que nos pensées ne peuvent le comprendre. L'amour est totalement irrationnel.

L'équilibre, c'est la tiédeur.

La religion a inventé ce concept de l'équilibre. Il puise sa force dans la peur : ...restons au "milieu" pour ne pas offenser qui que ce soit.

Excusez-moi, mais il y a des gens dans le monde, comme dans l'Establishment religieux, qui auraient vraiment besoin d'être offensés. Dieu ne veut pas et n'aime pas l'équilibre au sens où nous l'entendons. Il aime les extrêmes. En effet, il est :

  • extrêmement (excessivement) bon
  • extrêmement (excessivement) aimant
  • extrêmement (excessivement) gracieux
  • extrêmement (excessivement) gentil
  • extrêmement (excessivement) généreux
  • extrêmement (excessivement) patient
  • extrêmement (excessivement) miséricordieux
  • extrêmement (excessivement) fidèle
  • extrêmement (excessivement) passionné
  • extrêmement (excessivement) jaloux

Etc...

Nous avons bien trop d'équilibre dans l'Église. Je souhaiterais tant que nous ayons des millions de déséquilibrés, totalement accros, fanatiquement passionnés... de Jésus. Si c'est ce que nous étions, nous aurions mis le monde sens dessus dessous avec le message de Jésus, comme ce fut le cas de l'Église primitive. Il faut être sérieusement déséquilibré pour enseigner qu'il faut "aimer nos ennemis" (Matthieu 5 : 44). Il faut être vraiment déséquilibré pour déclarer "Je me fiche de ce que vous pouvez me faire, brûlez-moi, coupez-moi en morceaux, crucifiez-moi... mais je ne renierai pas mon Seigneur". Il en vaut la peine, même au prix de ma vie !

Puisse l'Église d'aujourd'hui être aussi déséquilibrée que cela !

Traitez moi de déséquilibré si vous voulez (on m'a traité de bien pire)... mais ne me dîtes jamais que je suis équilibré... vous m'insulteriez vraiment.

 

Source : http://www.christconnection.net - traduction et utilisation sur le site http://www.revelation2012.ch autorisée par l'auteur.

Recherche / search / buscar